Le bambou non traçant existe. Il est aussi appelé bambou cespiteux ou non invasif. Pourtant lorsque l’on s’intéresse aux bambous et que l’on a pour projet d’en planter dans le jardin,  de nombreuses remarques régulièrement viennent la plupart du temps nous décourager. La première réserve faite est souvent à propos de son caractère invasif.

chaumes d'un bambou fargesia dit cespiteux

Chaumes d’un bambou non traçant : ici le fargesia Jiuzhaigou

Nous allons donc nous intéresser à ce type de bambou non envahissant principalement issu de la variété des bambous Fargesia qui sont réellement les seuls bambous cespiteux qui viendront embellir nos jardins sous climat tempéré. Vous trouverez de nombreuses infos sur le web sur ces variétés de bambou et pourrez découvrir  de nombreuses espèces de bambou non traçant en allant sur le site de pépiniéristes spécialisés. Ils comportent souvent de nombreux conseils et informations utiles, vous pouvez bien entendu leur rendre visite également.

Caractéristiques du bambou non traçant

La particularité de ce type de bambou cespiteux

La caractéristique principale de ce type de bambou tient au fait que celui-ci est non envahissant et donc limitera son développement, son extension qu’autour de sa base et de son pied. Les nouvelles poussent ne s’éloigneront pas de plus  de 1 m en général du pied de bambou. Le rhizome du bambou non traçant est dit pachymorphe. Il a, comme évoqué précédemment, une croissance et un développement horizontal plutôt limité et ne risque pas d’aller envahir une large zone autour du bambou.

Photo d'un rhizome de bambou non traçant

le rhizome d’un bambou non traçant n’envahit pas et cherche tout de suite à remonter à la surface

Concrètement, si on s’intéresse au sol et aux rhizomes, ceux-ci sont bien plus courts et bien souvent plus épais et larges que les chaumes qui apparaitront par la suite. Ils se développent au milieu de nœuds et de racines fines pour se frayer assez rapidement un chemin vers la surface, pointer hors du sol et donner un nouveau chaume.

Cela a naturellement une conséquence sur le port de ce type de bambou. Celui-ci sera plutôt en touffe, étroit du fait que les rhizomes et les chaumes qui sortent de terre sont assez serrés et poussent sur un espace limité. Les feuilles sont relativement fines. Les bambous non traçants  sont dans leur partie des bambous de moyenne et petite taille.

Les bambous Fargesia, le seul genre de bambou vraiment non traçant

Le genre Fargesia a toute son importance et représente aujourd’hui la majeure partie des bambous cespiteux adaptés à nos climats et régions tempérés de part leur rusticité notamment.

Description

Les chaumes sont souples et assez fins. En moyenne, il y se développera 5 branches par nœud. Elles sont relativement courtes et restent proche du chaume. Du fait de son caractère non traçant, le bambou Fargesia est plutôt buissonnant avec 2m de diamètre à la base pour 4 à 5m en hauteur du fait de son développement en touffe. Le mot cespiteux d’ailleurs provient du latin « cespes » qui signifie touffe.

Pourquoi choisir un bambou non traçant ?

Tout simplement dans un premier temps parce qu’il est non envahissant. C’est un choix intéressant de toute évidence pour constituer une haie de bambous et planter sereinement des bambous Fargesia dans son jardin sans s’inquiéter et se préoccuper du caractère invasif. Vous pouvez aller voir aussi cette page qui vous donnera des pistes et des infos utiles pour savoir choisir votre bambou et en particulier pourquoi orienter votre choix vers un bambou non traçant au jardin .

Ses origines

Rustiques, ils proviennent principalement des plateaux de la Chine centrale (Gansu et Sichuan). Il est bon de rappeler que Fargesia trouve son origine du Paul Guillaume Farges, missionnaire en Chine et botaniste français.

Les bambous non traçant les plus connus

Le bambou Fargesia Rufa

Le bambou Fargesia Rufa est une variété de bambou introduite en Europe particulièrement intéressante. Il trouve ses origines en Chine dans les forêts du Sichuan et du Gansu. D’ailleurs son nom, dans un premier temps, était Fargesia Gansu 95-1.

Ses avantages, outre d’être cespiteux, sont nombreux. Il est reconnu et réputé pour ces atouts :

  • Son développement : il se développe rapidement, précocement et surtout forme et produit une grande quantité de chaumes chaque année
  • Sa rusticité : il supporte jusqu’à -20 degrés
  • Sa résistance à la chaleur, au soleil.
  • Il est bien adapté à la culture en pot également

Le bambou Fargesia Rufa supporte ainsi aussi bien le soleil que la mi-ombre et très dense. Il est donc le bambou idéal aussi bien pour constituer une haie que pour planter dans un pot : un bambou polyvalent par excellence et rustique.

Sa résistance à la chaleur et une exposition au soleil fait qu’il est particulièrement conseillé pour être planté dans le sud de la France.

Ses chaumes ont la particularité de dévoiler une couleur légèrement orangée. Il fait en moyenne 2 m, 3 m pour les plus grands. Son développement atteindra les 1.5 mètre au maximum avec une touffe large et dense.

Le bambou Fargesia Robusta

Le bambou Fargesia Robusta possède de nombreux avantages et de ce fait est sans doute aujourd’hui l’un des Fargesia les plus populaires et demandé.

Il est tout simplement polyvalent et se plait dans de nombreuses situations. Bien sur, il est non invasif mais il résiste au froid, supporte la sécheresse et la chaleur. Il s adapte aussi bien à un sous bois, dans une situation mi ombragée qu’en plein soleil, un bord d’eau, une exposition au vent, une région froide, en pot, en association avec d’autres plantes en massif comme en isolé dans le jardin ou une haie.

N’hésitez pas à le planter dans un endroit ou il sera mis en évidence. Ces gaines sont belles et à mettre en valeur. Elle apporte de la lumière et une véritable touche graphique au jardin notamment proche de plantes de teinte plus sombre.

Il est donc très facile à cultiver, pratique et trouve sa place aisément au jardin ce qui est particulièrement intéressant …. Le terme Robusta prend tout son sens. Il est sans doute de la famille des Fargesia le bambou qui résiste le mieux au soleil.

Le Fargesia Campbell est un très représentant des Fargesia Robusta et reste très proche de la variété d’origine. On est en présence d’un bambou remarquable et d’exception qui fait parti sans doute des préférés des pépiniéristes, des paysagistes comme des grands amateurs de bambous. Il est souvent conseillé à juste titre. Paul Whittaker en fait d’ailleurs l’un de son top 5 et n’hésite à mettre en exergue les atouts de ce bambou incontournable.

Le Fargesia Robusta Pingwu est caractérisé par sa plus petite taille et son port arqué. Le Robusta Red Shealth se démarque avec ses gaines très colorées rouge foncé.

Le bambou Fargesia Jiuzhaigou

Comme le Robusta, ce bambou est très résistant au froid et surtout à la chaleur. Il se plaira et sera adapté particulièrement dans les régions du sud de la France et de l’Europe. Il s’adapte quasiment partout.

Côté taille, il atteindra les 3 ou 4 m. Ses chaumes possèdent une teinte brune caractéristique et sont très esthétiques.

haie de bambous non traçants avec des Fargesia jiuzhaigou

Haie de bambous Fargesia jiuzhaigou

Comme les autres Fargesia et bambous non-traçant, il trouve sa place à la fois dans une haie, une bordure, en touffe en isolé comme dans un pot.

Le bambou Fargesia Murielae jumbo

Appelé également bambou parapluie, il est reconnaissable par son feuillage vert plutôt pâle et clair.

Il est rustique, résiste très bien au froid et support le soleil et se plait également et surtout à la mi-ombre. Il est caractérisé par ses touffes qui sont fines et étroites. Il peut faire partie d’un massif comme être planté en isolé ou, à mi-ombre, il apportera une pointe de lumière grâce à sa teinte douce et claire. Le Fargesia Murielae Jumbo se distingue par la taille de ses feuilles qui sont un peu plus larges que les autres. Comme les autres Fargesia évoqués précédemment, ce bambou non traçant convient en isolé, en massif, en haie comme pour la culture en pot.